vendredi 30 décembre 2011

Seuls dans la ville entre 9h et 10h30



4ème de couverture:

Tout commence par une expérience littéraire proposée par un professeur de français à sa classe: postez-vous seul à un endroit du centre ville entre 9h et 10h30, et écrivez ce que vous voyez ou ce que cela vous inspire. La forme est libre: description, fiction, poésie…. Or, ce matin du 23 mars, maître Marideau, le notaire de la ville, est assassiné et son corps retrouvé à l’arrière d’une Mercedes bleue, sur l’île au Chien. Alors que l’enquête de la police piétine, Erwan décide de récupérer les copies de ses camarades afin de traquer le moindre indice susceptible de conduire au coupable.

Mon Avis:
J’ai reçu ce livre en cadeau pour mon anniversaire et comme je venais juste de finir le livre que j’avais déjà commencer, je me suis empresser de le commencer. Déjà la couverture m’a plus, elle représente les deux personnages principaux ainsi que les photos du reste de la classe en fond gris. Le résumé donne tout autant envie de le lire.

L’histoire commence par un cours de français assez originale, en effet le professeur de français des 1er L demande à ses élèves de se poster à un endroit du centre ville et d’écrire quelque chose. Oui, mais voilà, au même moment le notaire de la ville se fait assassiner. Il n’en faut pas plus pour Erwan qui, aidé de son amie Cassandre décide de récupérer toutes les copies de ses camarades pour trouver des indices et ainsi essayé de trouver le coupable.

Pour commencer, ce livre m‘a beaucoup plus, l’auteur a réussis à nous plonger dans une histoire originale, avec une belle intrigue et beaucoup de suspense qui tient le lecteur jusqu’à la fin. On essuie beaucoup d’hypothèse, beaucoup de fausse piste jusqu’à arriver à ce qui c’est vraiment passé. On est très loin de s’imaginez la fin tellement elle est imprévisible.

J’ai bien aimer la lecture des devoirs des élèves, tous différents les uns des autres, il y a des poèmes, des description, des fictions. Des devoirs sérieux, d’autre totalement loufoque. En tout cas j’ai bien rigoler sur certains, surtout qu’il y en a qui ont beaucoup d’imagination.

Concernant les personnages, je me suis attaché très vite aux personnages principaux Erwan et Cassandre, que ce soit dans leurs enquête pour découvrir le coupable du meurtre du notaire ou de leur vie personnelle: les révisions pour le bac de français, les disputes avec les parents, les copains de lycée et surtout leurs histoire d’amour naissante.
Je me suis aussi beaucoup attaché au personnage secondaire comme Philémon et Milan qui me font bien rigoler

Par contre, je trouve le dialogue entre les personnages très enfantin et très naïf, on leur donnerait vers les 12-13 ans alors qu’ils ont 17 ans
Malgré cela c’est un très bon livre si vous aimez les enquêtes policière, je vous le conseille vivement , l’intrique est originale et pleine de suspense, je suis sur que vous passerez un très bon moment à le lire tout comme moi je l’ai fait.

Malgré cela c’est un très bon livre si vous aimez les enquêtes policière, je vous le conseille vivement , l’intrique est originale et pleine de suspense, je suis sur que vous passerez un très bon moment à le lire tout comme moi je l’ai fait.

Les + L’Originalité, une bonne Intrigue, Le suspense,Attachement aux personnage
Les -   Le dialogue entre les personnages, trop naïf et enfantin

 
 

Note: 8/10

Extrait:

« Alors, tu serais prête à participer à l’enquête?
- Oui, ça risque d’être passionnant et même dangereux.
J’adore avoir la trouille
- Il faut récupérer en priorité les copies de Sandy et de Salomée. Elles disent partout qu’elles ont failli mourir. Il y a peut-être un rapport avec le meurtre»

«Ce matin, Cassandre m’attend devant le lycée. Nous nous embrassons, mais je la sens préoccupée»


«Voilà, je vous explique. La police a lancé un appel à témoins pour le meurtre du notaire qui s’est déroulé pendant que...
- Mais ce n’est pas vrai ! Vous recommencez avec votre histoire. Vous êtes têtu.
- Madame ! Les enquêteurs piétinent. Nous devons les aider. C’est une question de civisme. La vérité doit triompher.
- Erwan, s’il vous plaît. J’ai lu très attentivement toutes les copies et peux vous assurer qu’aucun de vos camarades n’a été témoin d’un meurtre.
- Je n’ai pas dit ça. Mais des éléments jugés par vous sans importance peuvent s’avérer extrêmement intéressants pour des yeux avertis. Les policiers en charge de l’affaire peuvent faire des recoupements avec des éléments en leur possession. Vous devriez les contacter, madame.
- Je n’ai pas de temps à perdre et vous non plus ; le bac blanc est dans trois semaines et je sais que vous n’êtes pas prêt. Alors, n’en parlons plus. Concentrez-vous sur vos examens et laissez la police faire son travail. Au revoir.»

1 commentaire: